Agir contre le harcèlement sexuel au travail : suivez le guide !

-
Un guide pratique a été mis en ligne sur le site du Ministère du travail le 8 mars dernier, afin d’aider les employeurs à mieux prendre en compte les risques liés au harcèlement sexuel et aux agissements sexistes dans l’entreprise.

Une liste d’indicateurs permet d’évaluer ces risques pour ensuite mieux sensibiliser l’ensemble des salariés.

Des précisions sont également apportées sur le référent harcèlement sexuel (ndlr : depuis la loi n°2018-771 du 5 septembre 2018, l’article L.1153-5-1 du Code du travail, impose à l’employeur de désigner un référent en matière de lutte contre le harcèlement sexuel et les agissements sexistes, si l’entreprise emploie plus de 250 salariés). Le guide précise ainsi que le référent peut réaliser des actions de sensibilisation et de formation des salariés, réaliser une enquête à la suite d’un signalement…

Le guide prodigue un certain nombre de conseils à destination des salariés (victimes ou témoins) visant à encourager le signalement de faits de harcèlement sexuel et invite les employeurs à mettre en place des mesures favorisant la remontée d’information auprès des managers ou du service en charge des RH.

Sont ainsi exposées les différentes étapes à suivre (accuser réception du signalement, recueillir des précisions auprès de l’auteur du signalement, analyser les faits et le cas échéant, diligenter une enquête).

Enfin, des précisions sont apportées sur la réalisation d’une enquête interne (audition de la victime, de la personne mise en cause, de leurs responsables hiérarchiques respectifs) et l’attitude à adopter à l’issue de cette enquête.